Toute l'actu en bref

Les efforts de rigueur financière du canton de Neuchâtel ont été sapés par la dégringolade des recettes fiscales (image symbolique).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

Le canton de Neuchâtel a plongé plus profondément que prévu dans les chiffres rouges en 2016. Son déficit atteint 74,1 millions de francs, alors que l'excédent de charges inscrit au budget était de 14,4 millions.

Le Conseil d'Etat a confirmé mardi devant la presse ce montant qu'il avait déjà articulé en mars dernier. Cette détérioration est le reflet du climat économique tendu, et s'explique principalement par le recul massif des rentrées fiscales.

Les recettes de l'imposition des entreprises, en particulier, ont dégringolé. Elles sont inférieures d'environ 55 millions de francs à celles prévues dans le budget, et de 27 millions à celles enregistrées dans les comptes 2015.

Au final, le total des revenus se situe à 2,15 milliards de francs, soit 23,2 millions de moins que prévu au budget (-1,1%). Les charges se montent à 2,23 milliards, soit 36,5 millions de plus qu'au budget (+1,7%).

Sensible à la conjoncture

Malgré la rigueur appliquée par le gouvernement et les départements sur les charges relevant de leur maîtrise, ainsi que les mesures d'assainissement, le résultat 2016 n'est pas à la hauteur des efforts entrepris, déplore le gouvernement cantonal. Il a été miné par cette forte et brutale baisse des recettes fiscales.

Cela confirme la sensibilité du canton aux variations conjoncturelles, relève le Conseil d'Etat. Et de constater une "volatilité exacerbée" aussi pour les parts aux recettes fédérales. Les recettes fiscales et ces parts aux recettes fédérales constituent ensemble plus de 63% des revenus du canton.

En 2015 la dissolution d'une provision avait permis à l'Etat de rester de justesse dans les chiffres noirs (bénéfice de 60'000 francs), alors que le budget prévoyait un déficit de 11,3 millions.

ATS

 Toute l'actu en bref