Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Environ 10'000 personnes ont défilé samedi dans le centre-ville de la "capitale" rebelle de Donetsk dans l'est de l'Ukraine. Elles ont célébré le second anniversaire de la proclamation de la "République populaire de Donetsk" (DNR).

Les participants ont marché dans les principales rues de Donetsk, brandissant des drapeaux aux couleurs de la DNR et précédés d'une fanfare jouant des mélodies populaires de l'Union soviétique, a constaté un journaliste.

Le défilé, dans lequel des hommes en uniforme fermaient la marche, a ensuite rejoint la place principale de Donetsk où un concert était organisé.

"Pour moi, ce jour-là signifie que les gens ont choisi leur voie. Ensemble avec la Russie, et séparément de l'Ukraine. Nous avons fait notre choix. C'est une grande fête pour tout le Donbass", a déclaré à l'AFP Vladislav, un homme de 22 ans participant à la marche.

Négociations au point mort

La DNR avait été proclamée le 7 avril 2014, au lendemain de la prise d'assaut par des séparatistes prorusses du siège de l'administration régionale à Donetsk, une opération qui avait donné le signal de l'insurrection armée chez les rebelles de l'est de l'Ukraine.

Le même jour, le siège des services secrets à Lougansk, principale ville de la région voisine, avait été lui aussi occupé par des séparatistes prorusses. Le conflit dans l'est de l'Ukraine déclenché suite à ces événements a fait plus de 9200 morts en deux ans.

Les combats opposant l'armée ukrainienne aux séparatistes ont toutefois considérablement baissé en intensité depuis l'instauration d'une trêve en septembre, mais des flambées de violence et surtout les mines continuent d'alourdir le bilan.

Les négociations de paix restent cependant au point mort depuis plusieurs mois, Kiev et les Occidentaux accusant la Russie de soutenir militairement les rebelles, ce que Moscou dément.

ATS