Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Oslo - Les pays riches vont porter à environ 4 milliards de dollars leurs aides consacrées à la lutte contre la déforestation d'ici 2012, a annoncé la Norvège, hôte d'une conférence internationale sur le thème. Soit 500 millions de plus que promis au sommet de Copenhague en décembre,
"Nous avons atteint environ quatre milliards de dollars" de promesses de financement contre la déforestation, a annoncé le Premier ministre norvégien, lors d'une conférence de presse.
Cette somme inclut les 3,5 milliards promis par six pays - Etats-Unis, Norvège, Japon, Royaume-Uni, France et Australie - à Copenhague en décembre 2009.
Une cinquantaine de pays sont réunis à Oslo pour lancer un partenariat international contre la déforestation, une source de revenus pour les populations de nombreux Etats mais qui génère près de 20% des émissions de gaz à effet de serre.
Greenpeace a salué l'annonce par l'Indonésie d'un moratoire de deux ans sur les permis de déforestation. Mais l'organisation écologiste a demandé à Djakarta de réexaminer aussi les autorisations déjà accordées pour déboiser.
"Nous saluons la coopération entre l'Indonésie et la Norvège, ainsi que l'annonce du moratoire de deux ans", a dit un responsable du dossier "forêt" à Greenpeace en Asie du Sud-Est.
L'organisation écologiste est à la pointe de la lutte contre le déboisement en Indonésie. Ce pays possède, avec le Brésil, l'une des plus grandes forêts équatoriales au monde, mais affiche aussi l'un des taux de déforestation les plus élevés, en particulier sur les îles de Sumatra et de Bornéo.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS