Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Trente policiers roumains vont très prochainement être affectés à Paris et dans sa banlieue. Ils participeront, en uniforme, à des patrouilles avec des policiers français afin de lutter contre la délinquance émanant de Roumains, a indiqué mardi la police française.

"A l'heure actuelle, il y a 8 policiers roumains à la préfecture de police de Paris, mais spécialisés dans les investigations", a rappelé Michel Gaudin, préfet de police de Paris, lors d'une réunion avec les directeurs de sécurité de différents grands magasins de la capitale.

"Nous allons prochainement avoir le renfort de 30 policiers roumains qui vont effectuer des patrouilles mixtes", a-t-il assuré. Ces renforts sont attendus "le 21 novembre ou le 28 novembre", a précisé Michel Gaudin.

"Ces policiers vont effectuer des patrouilles principalement dans les endroits où se trouvent les ressortissants roumains. Nous savons qui ils sont et nous savons où ils sont", a assuré le directeur de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne, Christian Sonrier.

Près de 10'000 interpellations cette année

Selon la police, à la fin du mois d'octobre 2011, 9800 Roumains ont déjà été interpellés depuis le début de l'année, contre 7465 sur l'ensemble de l'année 2010.

Une étude policière datée de début juillet et émanant de plusieurs services de police de l'agglomération parisienne avait relevé une augmentation de la "délinquance générée par les ressortissants roumains" de 72,4% au premier semestre 2011 par rapport au premier semestre 2010.

Le gouvernement français met régulièrement l'accent sur les actes de délinquance commis par des Roumains à Paris. Il s'agissait de l'un des arguments mis en avant par la France pour décider à l'été 2010 de démanteler des camps de Roms et d'organiser le retour dans leur pays d'origine de leurs occupants.

ATS