Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Québec compte environ 70'000 ours noirs sur son territoire mais l'espèce est "très sensible à la surexploitation" (archives).

KEYSTONE/AP/GERALD HERBERT

(sda-ats)

Un important réseau de braconniers impliqués dans le trafic de vésicules biliaires d'ours noirs, a été démantelé mercredi au Québec. Ces organes sont recherchés en Asie pour les propriétés médicinales qui leur sont attribuées.

Ce réseau a illégalement vendu "plusieurs centaines" de vésicules biliaires d'ours noirs depuis trois ans, un organe dont la commercialisation est interdite au Québec depuis 1998, a indiqué le ministère québécois des Forêts, de la Faune et des Parcs.

"La demande pour les vésicules biliaires provient principalement du marché asiatique", a expliqué à l'AFP Jasmin Larouche, directeur de la protection de la faune du Saguenay-Lac-Saint-Jean, région située à 500 km au nord-est de Montréal où le gros des perquisitions a eu lieu.

Sur le marché noir, au Québec, une vésicule biliaire d'ours peut se vendre jusqu'à 300 dollars canadiens (230 francs), et beaucoup plus à l'étranger, a précisé M. Larouche.

Espèce "très sensible"

Une soixantaine de braconniers - certains des chasseurs, d'autres des piégeurs ou des revendeurs - ont été interpellés. Ensemble, ils font face à 121 chefs d'inculpation et sont passibles d'amendes pouvant totaliser 325'000 dollars canadiens.

"C'est la plus importante opération du genre au Québec depuis 2002", a dit M. Larouche. Le réseau avait des ramifications jusque dans la région de Montréal, et l'enquête se poursuit, a-t-il ajouté.

Le Québec compte environ 70'000 ours noirs sur son territoire mais l'espèce est "très sensible à la surexploitation", a-t-il souligné. "Cela fait que toute activité qui a un lien commercial (...) pourrait mettre en danger l'état des populations".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS