Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Coup d'éclat au sein du Parti socialiste romand (PSR) biennois. La présidente et la vice-présidente démissionnent avec effet immédiat pour protester contre l'absence d'une femme sur la liste des candidats pour les élections au Conseil municipal de septembre.

"C'est une question de valeur et d'égalité politique", a expliqué à l'ats la vice-présidente du PSR biennois Emilie Moeschler, revenant sur une information de la Radio Suisse Romande (RSR). La présidente du PSR Michèle Morier-Genoud et la vice-présidente ont ainsi tiré les conséquences de la décision prise jeudi soir par l'assemblée.

Emilie Moeschler dit regretter un éventuel affaiblissement de cette formation politique en raison de cette double démission. Mais elle estime ne pas en porter la responsabilité. Les deux femmes restent cependant membres du PSR.

Mme Morier-Genoud était elle-même candidate pour figurer sur cette liste mais a été devancée par le conseiller de ville Cédric Némitz et l'ancien journaliste Mohamed Hamdaoui. Ces candidatures devront encore être avalisées par le PS biennois. L'objectif du PSR est de conserver le siège francophone laissé vacant par le départ de Pierre-Yves Moeschler.

ATS