Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les membres de la Commission doivent notamment rendre un rapport sur les manifestations à Gaza (archives).

KEYSTONE/EPA/MOHAMMED SABER

(sda-ats)

Le président de la Commission d'enquête de l'ONU sur les violences récentes à Gaza a démissionné. L'Américain David Crane a pris cette décision mardi pour des raisons personnelles, a expliqué mercredi le Haut-commissariat aux droits de l'homme à Genève.

Le président du Conseil des droits de l'homme Vojislav Suc a accepté cette démission. Il devra nommer un nouveau président de la Commission aux côtés de Sara Hossain, du Bangladesh, et de la Kényane Kaari Betty Murungi.

Ancien procureur en chef du Tribunal spécial sur la Sierra Leone, M. Crane devait piloter des investigations qui avaient été rejetées par son pays. Les Etats-Unis s'étaient retirés du Conseil des droits de l'homme quelques semaines après le vote sur cette Commission, vote sur lequel la Suisse s'était elle abstenue.

Celle-ci devra rendre son rapport final en mars 2019. Les manifestations à Gaza ces derniers mois ont fait près de 180 victimes et des milliers de blessés par balles au moins depuis fin mars. Un soldat israélien avait également été tué.

Le Haut commissaire aux droits de l'homme Zeid Raad al-Hussein avait dénoncé un usage de la force "entièrement disproportionné" par Israël. Selon lui, ces actes peuvent constituer des abus du Droit international humanitaire (DIH). Même "un crime de guerre", avait dit de son côté le rapporteur spécial sur les territoires palestiniens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS