Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Neuchâtel - Les dépenses totales dans la construction en Suisse ont continué à augmenter en 2009, après la petite progression enregistrée en 2008. Elles ont atteint 54,6 milliards de francs, soit une croissance de 2,1% d'une année à l'autre.
L'augmentation est même de 3,2% en termes réels, c'est-à-dire en excluant l'impact de la baisse des prix. Et les projets de construction annoncés laissent prévoir une nouvelle hausse cette année, a indiqué l'Office fédéral de la statistique (OFS).
Dans le détail, 33 milliards de francs proviennent des investissements dans de nouveaux sites (+1,7% en termes nominaux). Les investissements réalisés pour des transformations ont eux grimpé de 2,1% à 17,1 milliards. Le solde de 4,3 milliards (+5,1%) revient aux travaux d'entretien publics.
Cantons économes
Les trois quarts des investissements - plus de 40 milliards de francs - sont imputables au bâtiment. Ce secteur a d'ailleurs connu la plus forte progression (+2,1%). Le génie civil, avec environ 10 milliards, a progressé plus modestement (+0,9%).
Par provenance des commandes, les investissements ont davantage augmenté du côté des maîtres d'ouvrage publics (+2,6% à 13,51 milliards). La Confédération a accru massivement ses investissements et les communes affichent une hausse sensible, tandis que les cantons ont diminué leurs dépenses en la matière.
Les maîtres d'ouvrage privés ont eux investi pour 36,66 milliards de francs (+1,6%). La croissance provient surtout des bâtiments d'habitation, alors que les investissements pour l'industrie, l'artisanat et les services ont baissé, de même que les investissements en génie civil.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS