Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les dépenses publicitaires ont affiché en Suisse en octobre un 3e mois consécutif de hausse. Après avoir été animé en septembre par la campagne des élections fédérales, le marché a tiré profit de l'activité accrue en matière d'annonces de l'industrie alimentaire.

Sur le mois sous revue, les dépenses publicitaires ont ainsi atteint leur plus haut niveau de l'année à 499 millions de francs, ressort-il de la statistique dévoilée mercredi par l'institut Media Focus. En l'espace d'un an, elles ont crû de 2,3%, une progression inférieure à celle affichée en septembre.

Après dix mois en 2015, le total des dépenses publicitaires s'inscrit en légère hausse de 0,8% à 3,98 milliards de francs. En octobre, les produits de la chaîne américaine de restauration rapide McDonald's ont été les plus vantés dans les annonces, devant un abonnement combiné de télécommunications de M-Budget et le site internet du spécialiste allemand de la vente de vêtements Zalando.ch.

Les annonces politiques, liées essentiellement aux élections fédérales du 18 octobre, ont aussi contribué à la hausse des dépenses, représentant le 4e produit le plus promu. Ont suivi la voiture Skoda Superb, l'iPhone 6s, un candidat du parti radical au Conseil national, les CFF, le site de vente de vin en ligne Denner-Wineshop.ch et l'UDC.

Elections fédérales

Les deux géants orange de la distribution, Migros et Coop, ont représenté les entreprises les plus dépensières en termes d'annonces. Ils ont précédé Ferrero Suisse, Procter & Gamble, Unilever Suisse, Denner, Manor, Melectronics, La Poste et Swisscom.

Dans l'ensemble, l'industrie alimentaire représente le secteur ayant le plus dépensé, allouant 60,4 millions de francs à la publicité, soit 22,6% de plus qu'un an auparavant. Les entreprises de la branche ont en particulier fait l'article de soupes et bouillons ainsi que de chocolat.

Le secteur de l'alimentation est suivi de celui de l'automobile, avec des dépenses publicitaires de 43,9 millions, un montant en repli de 12,1%. Le 3e rang revient au groupe Initiatives et campagnes, avec 43,4 millions (+15,4%), dont 14,2 millions (+315,6%) au titres des campagnes politiques dans le contexte des élections fédérales.

Parmi les annonceurs ayant réduit leurs dépenses publicitaires figurent, outre les acteurs de la branche automobile, ceux des cosmétiques ainsi que des montres et bijoux. Les revenus liés aux annonces vantant des produits de nettoyage ont également diminué.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS