Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'accident s'est produit juste avant une station de Harlem.

KEYSTONE/AP Transport Workers Union, Local 100

(sda-ats)

Une trentaine de personnes ont été légèrement blessées mardi dans le métro de New York, lorsque deux wagons ont déraillé à l'approche d'une station de Harlem. Plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées bloquées plus d'une heure dans les tunnels du métro.

L'accident s'est produit en milieu de matinée sur la ligne A, entre les stations des 135e et 125e rues, a indiqué un porte-parole des pompiers de la plus grande ville des Etats-Unis. "Il a fallu entre une heure et une heure et demie" pour que tout le monde puisse remonter à la surface, a-t-il précisé.

La cause de l'accident, qui continuait à perturber le trafic en fin de journée, n'a pas été immédiatement précisée. Il est "en cours d'investigation", a indiqué la société MTA qui gère les transports en commun new-yorkais.

Frein d'urgence

Selon le nouveau patron de la MTA, cité par la chaîne locale New York 1, le déraillement aurait été précédé par l'activation du frein d'urgence de la rame, pour des raisons encore inexpliquées.

"On roulait à allure normale lorsque soudain - c'était comme un cheval qui se cabre - on a été précipité en haut, en bas, de tous les côtés", a raconté un voyageur à New York 1. "Les gens paniquaient, se levaient, en pleurant et en priant à voix haute. C'était très traumatisant", a ajouté un autre.

La panique a notamment été causée par la fumée qui emplissait le tunnel. Selon le patron de la MTA, elle aurait été provoquée par des détritus qui jonchaient la voie et ont pris feu avec l'accident.

Celui-ci risque d'alimenter une polémique croissante sur l'état du métro new-yorkais - l'un des plus chargés au monde avec plus de 5,6 millions de voyages en moyenne quotidiennement - et son besoin de rénovation.

ATS