Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Dätwyler en voie d'être doublé dans le rachat de Premier Farnell

Le groupe Dätwyler voit ses plans contrariés pour racheter le britannique Premier Farnell (archives).

KEYSTONE/URS FLUEELER

(sda-ats)

Dätwyler doit affronter une offre concurrente dans le cadre de son projet de mettre la main sur la société britannique de composants électroniques Premier Farnell. L'entreprise américaine Avnet a surenchéri en offrant 12% de plus que le groupe industriel uranais.

Avnet propose ainsi 185 pences en liquide par action de Premier Farnell, a indiqué jeudi le groupe basé en Arizona. L'arrivée de ce dernier a occasionné un revirement de la position de la société britannique, dont le conseil d'administration recommande désormais cette offre, après avoir soutenu celle de Dätwyler.

Dans la foulée, l'assemblée générale de Premier Farnell qui devait se tenir vendredi a été reporté. Les actionnaires de l'entreprise basée à Leeds se prononceront donc ultérieurement sur l'identité du futur repreneur.

Dätwyler se tâte

Contacté par l'agence financière awp, le groupe uranais a dit vouloir examiner la situation. "Le conseil d'administration envisage toutes les options", a précisé Reto Welte, son chef des finances. La fenêtre pour une contre-offre reste ouverte jusqu'au feu vert des autorités de surveillance, de toute façon après l'assemblée générale.

Dätwyler a annoncé le 14 juin vouloir racheter Premier Farnell, un spécialiste de la distribution de composants électroniques, en proposant 165 pences (2,30 francs) par action, en liquide aussi. L'offre correspondait à une prime de 51% par rapport au cours de clôture de la veille, dans une opération à 848 millions de francs.

Chiffre d'affaires doublé

Y compris la reprise de dettes, la transaction valorise Premier Farnell à près de 1,1 milliard de francs. Elle devait alors être achevée au cours du 4e trimestre de cette année.

L'objectif du groupe de Suisse centrale est de se renforcer dans la distribution de composants électroniques. Au passage, la taille de Dätwyler doublerait.

Formé en 1996, Premier Farnell emploie plus de 4500 salariés dans 38 pays. Dätwyler, dont les origines remontent au début du 20e siècle, comprend pas moins de 50 entreprises et un effectif de plus de 7000 collaborateurs.

Action Dätwyler en baisse

A la Bourse suisse, la nouvelle a été accueillie dans une certaine indifférence, mais de façon plutôt négative. Vers 14h00, l'action au porteur Dätwyler, peu liquide, reculait de 1,4%, tandis que son indice de référence (SPI) lâchait 0,35%.

Le jour de l'annonce de l'acquisition, le titre avait chuté de 4%. Les analystes estimaient que l'opération apparaissait pertinente, mais que le prix de 1,1 milliard de francs au cours de change alors en vigueur contre la livre sterling (9 jours avant la votation sur le Brexit) était trop élevé.

Avec le choix du peuple britannique de sortir de l'Union européenne (UE), la livre a perdu de sa valeur, du moins dans les jours qui ont suivi la votation du 23 juin. Une évolution qui rend plus avantageuses les perspectives d'acquisitions de sociétés au Royaume-Uni.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.