Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Daniel Yule et Luca Aerni se sont encore une fois mêlés aux ténors du slalom. Les Valaisans se sont classés respectivement 4e et 8e à Zagreb, où l'Italien Manfred Mölgg s'est imposé.

Les deux compères continuent ainsi de s'approcher du podium, après lequel le slalom helvétique court depuis sept ans et une 2e place de Silvan Zurbriggen à Schladming en janvier 2010.

Jeudi soir sur la piste croate, il n'a ainsi manqué que 22 centièmes à Daniel Yule pour monter "sur la boîte". Luca Aerni a terminé un peu plus loin, mais en montrant lui aussi qu'il avait ce fameux podium dans les jambes. Y parviendront-ils lors du prochain slalom en date, dimanche à Adelboden ? Tel sera l'un des grands enjeux de ce week-end dans l'Oberland bernois.

Il faut aussi espérer que la météo soit plus clémente à Adelboden que jeudi soir à Zagreb. Car après la neige et le brouillard de la première manche, c'est le vent qui est venu perturber le second tracé. Ces impressionnantes bourrasques ont été fatales à de nombreux coureurs, tandis que d'autres ont été davantage épargnés.

Cela a été le cas des deux Valaisans, mais aussi du vainqueur Manfred Mölgg. Ce coup de pouce de la météo n'enlève toutefois rien au mérite du vétéran italien de 34 ans. Revenu à un excellent niveau depuis le début de l'hiver, le lauréat du globe du slalom en 2007/2008 n'avait plus goûté à la victoire depuis février 2009.

En pleine seconde jeunesse, Manfred Mölgg a nettement devancé ses rivaux à Zagreb. Quatrième de la manche initiale, le coureur transalpin a signé le meilleur chrono de la seconde manche, laissant ses dauphins Felix Neureuther et Henrik Kristoffersen à respectivement 72 et 77 centièmes.

Manfred Mölgg a aussi profité de la terrible défaillance de Manuel Feller. Etonnant leader après la première manche, et pas habitué à se trouver dans cette position, l'Autrichien n'a pas tenu le choc en enfourchant dès la... deuxième porte du second tracé.

Derrière le duo Yule-Aerni, le clan suisse a aussi pu se réjouir de la 20e place de Marc Rochat. Le Vaudois n'avait encore jamais été aussi bien classé en Coupe du monde, lui qui n'était même entré qu'une seule fois dans les points jusqu'ici, en janvier 2016 à Santa Caterina (27e).

Quatrième Suisse qualifié jeudi pour la deuxième manche, Ramon Zenhäusern a, comme beaucoup d'autres, connu l'élimination dans les bourrasques du second tracé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS