Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tombeur de Stan Wawrinka au 1er tour, Daniil Medvedev est retombé sur terre à Wimbledon. Le Russe a craqué après sa défaite face à Ruben Bemelmans, jetant de l'argent au pied de la chaise de l'arbitre

Daniil Medvedev (ATP 49) menait 2-0 dans la dernière manche avant de s'énerver contre l'arbitre Mariana Alves et de perdre en partie ses moyens. Le jeune Russe (21 ans) a demandé un changement d'arbitre, une requête refusée par le superviseur du match.

Une fois la balle de match remportée Bemelmans, Medvedev, visiblement fâché, a salué l'arbitre et s'est dirigé vers son banc pour y chercher son portefeuille. Sans un mot, il en a alors extirpé des pièces de monnaie qu'il a jetées au pied de la chaise de l'arbitre.

"J'étais déçu par le résultat. C'était frustrant après ma grande victoire (contre Wawrinka)", a expliqué Medvedev à l'issue du match. "Dans le feu de l'action, j'ai mal réagi. Je m'en excuse. Je n'ai rien d'autre à dire." Le Moscovite a ensuite précisé que son geste ne voulait pas dire qu'il pensait que l'arbitre était partiale ou corrompue.

"Ce serait vraiment stupide. C'était stupide mais cela ne voulait pas dire ça", s'est-il défendu, assurant que son action n'avait "pas de signification" particulière. "S'il y a des sanctions, ce sera de ma faute", a-t-il conclu.

ATS