Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La procession aux flambeaux a fait l'effet d'une marée de feu dorée se répandant sur la place Kim Jong-Il.

KEYSTONE/AP/WONG MAYE-E

(sda-ats)

Des dizaines de milliers de Nord-Coréens ont participé mardi soir à Pyongyang à une grande danse et une procession aux flambeaux. Cette cérémonie marquait la clôture du premier congrès du parti au pouvoir depuis 40 ans.

Tandis que le matin, une foule agitant des bouquets de fleurs avait déjà investi la place Kim Il-Sung en un océan rose, des hommes arborant chemise blanche et cravate et des femmes en habit traditionnel ont à nouveau rempli la place à la nuit tombée pour participer à un ballet en plein air.

"Gloire à notre parti", était l'un des titres des chansons - idéologiques pour la plupart - au son desquelles ont tourbillonné les danseurs agitant des mouchoirs bariolés.

La procession aux flambeaux à la tombée de la nuit, très impressionnante, a fait l'effet d'une marée de feu dorée se répandant sur la place.

Tourner la page

Les gigantesques portraits des anciens dirigeants Kim Il-Sung et Kim Jong-Il, le grand-père et le père du dirigeant actuel, étaient bien en vue sur la place, témoignage du culte de la personnalité orchestré par la famille qui gouverne le pays depuis 1948.

Ce premier congrès du parti depuis 1980, a été l'occasion pour Kim Jong-Un, nommé lundi président du parti, de marquer davantage son pouvoir, quatre ans après avoir succédé à son père.

Une de ses premières décisions du jeune dirigeant fut de tourner la page de la stratégie "songun" (l'armée d'abord) de son père, au profit du "byungjin", consistant à mener de front développements économique et nucléaire.

Le thème militaire a été à l'honneur mardi, l'une des danses représentant des Coréens combattant contre des soldats japonais avant et pendant la Seconde guerre mondiale.

ATS