Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Près de 40% des enfants disent qu'ils ennuieraient le dimanche après-midi sans le programme OpenSunday.

Pro Juventute/IdéeSport

(sda-ats)

L'an dernier, davantage d'enfants se sont défoulés dans les salles de sport vacantes le dimanche. Créé par IdéeSport et Pro Juventute, le programme de mouvement OpenSunday a enregistré une hausse de participation de 7,5% par rapport à l'année précédente.

Environ 21'200 visites d'enfants aux 741 manifestations gratuites organisées dans toute la Suisse ont été recensées en 2015, a indiqué mercredi Pro Juventute dans un communiqué. Selon la fondation, ces chiffres montrent à quel point le programme répond à un réel besoin.

L'objectif est que les bambins à l'école primaire puissent s'occuper activement et rencontrer d'autres enfants du même âge le dimanche après-midi. Des salles de sport vacantes leur sont ainsi mises à disposition, où diverses activités sont offertes.

Ennui et jeux vidéo

Selon un sondage mené par les initiants du projet auprès de plus de 1000 enfants, environ 40% d'entre eux s'ennuieraient sans l'OpenSunday. Près de deux tiers (61,4%) se tourneraient vers les jeux vidéo, regarderaient la télévision ou surferaient sur Internet. L'an dernier, les salles de sport ont accueilli 61% de garçons et 39% de filles.

Grâce au jeu et au sport, le programme contribue également à la promotion de l'intégration dans les quartiers et les communes, estime Pro Juventute. En jouant, les enfants apprennent à gérer les conflits ou les défaites tout en vivant des expériences enrichissantes. Le sondage montre aussi que plus de la moitié des jeunes participant à ces événements sont issus de la migration.

ATS