Les centrales nucléaires suisses possèdent davantage d'uranium faiblement enrichi à l'étranger. Le volume est passé de 126'423 à 133'437 kg l'an dernier, soit une hausse de sept tonnes. Pas de changement en revanche pour l'uranium naturel.

L'augmentation des stocks d'uranium faiblement enrichi est due à l'acquisition et à la transformation d'uranium en éléments combustibles, indique mardi l'Office fédéral de l'énergie dans un communiqué. Ceci dépend des exigences économiques et de celles liées à l'exploitation.

La quantité d'uranium naturel en mains suisses se monte à 662'399 kg. Celle de plutonium est restée inchangée à 1 kg, tout comme celle de l'uranium hautement enrichi qui est nulle depuis plusieurs années.

Les matériaux sont stockés en Allemagne, en France, en Grande-Bretagne et en Suède. Depuis 2005, tous les stocks de matières nucléaires en possession suisse se trouvant à l'étranger doivent être déclarés. Seuls les exploitants d'installations nucléaires en détiennent.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.