Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le directeur général d'Uber Suisse romande Alexandre Molla peut se réjouir de la hausse de la clientèle féminine.

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Deux tiers des déplacements avec Uber en Suisse romande ont lieu lorsque l'offre de transports publics est réduite, après 20h00. La part de femmes et d'étudiants parmi les clients de la société de location de voitures avec chauffeurs a augmenté en deux ans.

Au total, plus d'un tiers des trajets sont opérés après minuit, selon une étude présentée lundi à Genève par le bureau spécialisé en mobilité 6t. Elle porte sur près de 4500 personnes, dont près de 2500 dans l'agglomération genevoise, plus de 1600 dans celle de Lausanne et près de 400 qui ne résident pas dans cette région mais y utilisent Uber.

Au total, plus de 50% des déplacements sont liés à des sorties. Plus de 85% des usagers ont recours à cette offre avant tout dans leur agglomération. Les trajets du centre vers la périphérie approchent les 50% à Genève, le double par rapport à 2015. A Lausanne, ils ont progressé de 13 points de pourcentage et dépassent 60%.

La majorité des usagers habitent en dehors des centres-villes. Deux ans après la première étude, le nombre de personnes qui considèrent réaliser de nouveaux déplacements grâce à cette offre a augmenté de 8% pour s'établir à 40%. Il atteint même 52% chez ceux qui ne disposent pas du permis de conduire.

Femmes à près de 50% au total

Comme dans le reste du monde, "les habitants des villes suisses perdent leur réflexe voiture personnelle au profit des modes alternatifs", estime le directeur général de 6t Nicolas Louvet. Près de la moitié des personnes interrogées n'estiment plus comme indispensable de bénéficier d'un véhicule privé.

Elles sont 88% à penser que la circulation en ville sera plus difficile à l'avenir. Et 79% ajoutent que l'utilisation de la voiture sera mutualisée. Selon l'étude, Uber contribue à réduire de 5,6 le nombre de voitures pour 100 usagers.

Parmi les utilisateurs, plus de 60% ont moins de 35 ans. La clientèle étudiante a augmenté "de manière très significative" en deux ans, passant d'à peine plus de 10% à près de 20%. Les femmes constituent de leur côté 47% des usagers, contre 39% en 2015.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS