Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Confédération devrait contribuer à hauteur de 135,26 millions de francs à la réalisation d'une étape supplémentaire du métro lausannois (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

La circulation dans les agglomérations doit être améliorée. Le Conseil fédéral a revu vendredi à la hausse son enveloppe pour les projets de la troisième génération. Il demande au Parlement de libérer 1,34 milliard de francs dès 2019.

En consultation, le gouvernement avait proposé que 32 projets se partagent 1,34 milliard de francs. Au total, 37 des 55 villes et agglomérations de Suisse avaient remis un projet à la Confédération pour un montant de 6 milliards de francs environ.

Il a décidé de prendre en compte des mesures supplémentaires. Côté romand, il a repêché une nouvelle route de desserte du terminal pour le transport combiné à Monthey (VS), un pont routier supplémentaire sur le Rhône à Sion et le prolongement de la ligne de tram Nations – Grand Saconnex à Genève. Outre-Sarine, la jonction d’Aesch (BL), l’électrification de deux lignes de bus à Zurich et de mesures liées à la transformation de la gare de Berne sont concernées.

Parmi les projets majeurs retenus par le Conseil fédéral figurait dès le départ la réalisation d'une étape supplémentaire du métro lausannois. L'agglomération Lausanne-Morges devrait bénéficier à cet effet d'une contribution maximale de la Confédération portée à 135,26 millions au lieu des 132,07 millions de francs prévus.

Les crédits iront à des projets coordonnant le développement des modes de transport et de l'urbanisation au-delà des limites communales, cantonales ou nationales. Les projets devront être réalisés et financés dans les quatre ans. La Confédération assumera entre 30% et 50% des coûts d’investissement.

Dans les grandes agglomérations, la majeure partie des fonds fédéraux sont destinés aux transports publics. Dans les entités moyennes et petites, l'accent est mis sur l'amélioration de la fluidité du trafic.

Depuis 2008

La Confédération soutient le Programme en faveur du trafic d'agglomération depuis 2008. Le Parlement a déjà accordé 5,7 milliards de francs aux villes concernées. Le montant a été puisé dans le fonds d'infrastructure, limité dans le temps. Les programmes des première et deuxième générations ont permis de réaliser des projets qui n’auraient pas pu être financés ou mis en oeuvre sans soutien fédéral.

Le nouveau Fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA), accepté l'année dernière par le peuple, assurera le financement des projets de la troisième génération.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS