Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La croissance des produits de première nécessité en Suisse a davantage été tirée par des augmentations de volumes que par des hausses de prix (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Le marché suisse des produits de première nécessité, comme la nourriture, les articles de toilette ou les boissons, a crû pour la première fois depuis deux ans. Les ventes ont augmenté de 1,7% au quatrième trimestre en comparaison annuelle.

La Suisse se classe ainsi en milieu de classement à l'échelle européenne, relève mercredi dans un communiqué le spécialiste des études de marché Nielsen Suisse. En Europe, le taux de croissance moyen pondéré des 21 pays considérés s'est apprécié de 1,8%.

En comparaison européenne, la croissance nominale helvétique a davantage été tirée par des augmentations de volumes que par des hausses de prix, qui n'ont contribué qu'à hauteur d'un cinquième. En Europe, cette part a atteint environ la moitié.

Cette structure peut aussi être constatée en termes historiques. La valeur du panier d'achat helvétique s'est accrue de 11% dans les dix dernières années, alors que le panier européen a gagné plus de 40% sur la même période.

La croissance s'est redressée

Dans l'ensemble, le commerce alimentaire s'est fortement développé en 2016, après avoir pourtant démarré l'année doucement, relève Dominik Stocker, directeur commercial chez Nielsen Suisse. Au deuxième trimestre, la croissance européenne atteignait seulement 0,5%, avant qu'elle ne se redresse à 1,8%.

La Turquie a enregistré la plus forte croissance (+9,1%), suivie de la Pologne (+3,6%) et de l'Espagne (+3,1%). A l'inverse, les ventes se sont affaissées en Grèce (-6,7%), en Finlande (-4,1%) et en Grande-Bretagne (-0,3%).

L'Europe de l'Ouest s'est toutefois faiblement développée. En Allemagne, en France et en Italie, les taux de croissance se sont situés entre 0,4% et 0,9%. Les ventes ont souffert d'une faible impulsion de croissance et d'une basse inflation, voir de déflation, précise M. Stocker.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS