Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le premier ministre britannique David Cameron a présenté lundi sa "nouvelle stratégie contre l'extrémisme". La série de mesures permet notamment de faciliter le retrait des passeports des mineurs pour empêcher qu'ils ne rejoignent des groupes comme l'Etat islamique.

Le gouvernement Cameron a déjà communiqué à plusieurs reprises depuis le début de l'année sur cette nouvelle stratégie qui devrait se concrétiser par un projet de loi anti-extrémisme avant la fin de l'année. Il espère ainsi contrecarrer le recrutement au Royaume-Uni de combattants étrangers par des groupes djihadistes.

D'après des chiffres officiels, plus de 700 Britanniques sont partis combattre dans les régions de Syrie et d'Irak contrôlées par l'EI, parmi lesquels près de 300 seraient rentrés au Royaume-Uni.

"Je crois que le combat contre l'extrémisme est l'un des grands combats de notre génération", a déclaré David Cameron. "Pour combattre cette idéologie empoisonnée, nous avons le choix: fermons-nous les yeux en espérant que nos valeurs survivront ou (...) défendons-nous ces valeurs de toutes nos forces ?".

Déchéance de nationalité facilitée

Le gouvernement compte ainsi durcir les conditions pour devenir citoyen britannique, notamment pour ceux ayant promu des "opinions extrémistes", et faciliter la déchéance de nationalité pour ceux qui "rejettent" les valeurs britanniques. Un autre "élément-clé" de cette stratégie consiste à "en faire davantage pour protéger les enfants et les personnes vulnérables contre le risque de radicalisation", a souligné M. Cameron.

Concrètement, explique Downing Street, les parents "préoccupés par la possibilité que leurs enfants de 16, 17 ans puissent se rendre à l'étranger sous l'influence d'extrémistes pourront demander à ce que leurs passeports leur soient retirés". Les retraits de passeports existent déjà pour les mineurs de moins de 16 ans tandis que la police peut saisir ceux des majeurs.

M. Cameron a également annoncé que "quiconque ayant été condamné pour des infractions terroristes ou des activités extrémistes se verra automatiquement interdire de travailler avec des enfants ou des personnes vulnérables".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS