Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

David Graf n'a pas existé lors des demi-finales du BMX. Au lendemain d'une qualification presque miraculeuse, le Zurichois a dévoilé toutes ses limites.

Huitième de la première manche après avoir fauté dans le virage initial, septième de la seconde et à terre lors d'une troisième dans laquelle il n'avait déjà plus rien à gagner, le malheureux David Graf n'a pas vraiment fait honneur à cette école suisse du BMX qui est sur le point d'éclore. Swiss Cycling peut aujourd'hui se demander si le le préférer au Genevois Renaud Blanc pour cette épreuve olympique fut le bon choix.

Même si le bon déroulement d'une manche dépend très souvent d'une bonne part de chance, David Graf est vraiment resté très loin du compte à Rio. Le vice-Champion d'Europe n'aura maîtrisé son sujet que sur une seule des six manches qu'il a disputées. On était en droit de lui demander davantage.

La finale, qui se dispute sur une seule manche, a vu la victoire de Connor Fields. Victorieux avec une marge impressionnante sur ses rivaux, le Texan a donné aux Etat-Unis, le berceau du BMX, son premier titre olympique dans cette discipline.

Chez les dames, la victoire est revenue à la tenante du titre, la Colombienne Mariana Pajon, dans une finale marquée par le "soleil" impressionnant de la Française Manon Valentino.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS