Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Le général David Petraeus, commandant des forces américaines et de l'OTAN en Afghanistan, a diffusé mercredi une directive qui pourrait faciliter le recours aux frappes aériennes. Celle-ci exhorte dans le même temps les soldats à faire tout leur possible pour éviter des pertes civiles.
Petraeus, qui a pris ce commandement le mois dernier après le renvoi de Stanley McChrystal, n'a pas réécrit les règles d'emploi de la force aérienne mais sa "directive tactique" les clarifie, ont expliqué des responsables américains.
Il s'agit notamment d'éviter que des militaires, soucieux de ne pas commettre de bavure, renoncent à lancer des raids aériens contre les insurgés talibans alors que la situation peut d'y prêter, comme cela a semblé se produire par le passé.
Des voix se sont élevées au Congrès pour dénoncer des restrictions, réelles ou perçues, qui ont pu mettre les troupes américaines en danger pour protéger des vies civiles.
Dans sa note, Petraeus explique qu'il ne permet pas aux officiers de faire une interprétation plus stricte encore des règles. "Les commandants subordonnés ne sont pas autorisés à restreindre encore ce code de conduite sans mon approbation", écrit-il.
L'ancien chef du Commandement central, architecte de la stratégie de contre-insurrection mise en oeuvre en Irak et en Afghanistan, appelle en outre à redoubler d'efforts pour épargner les civils. "Chaque perte civile afghane nuit à notre cause", dit-il, selon une version déclassifiée de la note, diffusée par les forces de l'OTAN.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS