Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Roman Schaad a été le meilleur représentant suisse des sprints de Coupe du monde de Davos.

Le Schwytzois s'est classé au 11e rang après avoir atteint les demi-finales d'une épreuve remportée par l'Italien Federico Pellegrino.

Onzième temps du prologue, puis deuxième de son quart de finale, Roman Schaad s'est senti pousser des ailes en demi-finale, lançant une attaque dans une descente. Le fondeur d'Unteriberg n'a toutefois pas tenu jusqu'au bout, chutant dans l'ultime montée alors qu'il commençait à caler.

Cela lui a toutefois permis de prendre le 11e rang final, pas loin de son meilleur résultat individuel en Coupe du monde (9e en février 2014 à Dobbiaco).

Derrière Schaad, Gianluca Cologna (13e) et Jovian Hediger (20e) se sont aussi qualifiés pour les quarts de finale, mais sans aller plus loin. Le Grison a terminé au 4e rang de sa série, dans laquelle le Vaudois a perdu tout espoir après une chute.

De son côté, Dario Cologna n'a pas réussi à rebondir après sa déception de samedi sur 30 km (15e place). Le Grison, qui ne figure certes pas parmi les ténors du sprint, a été éliminé dès les qualifications, dont il a signé le 33e chrono à seulement 35 centièmes du "cut".

Ce prologue a fait plusieurs autres victimes de marque, à commencer par le leader de la Coupe du monde Martin Johnsrud Sundby et son compatriote norvégien Petter Northug. A deux exceptions près - les Norvégiens Finn Haagen Krogh et Anders Glöersen - tous les fondeurs ayant pris part au 30 km de la veille ont échoué à se qualifier pour les quarts de finale du sprint.

Spécialiste du sprint, Federico Pellegrino ne s'est pas fait prier pour fêter son quatrième succès en Coupe du monde, son troisième en Suisse après Davos en 2014 et Val Müstair en janvier dernier. Le fondeur transalpin a aussi mis fin à l'hégémonie des Norvégiens, qui avaient remporté les cinq premières épreuves de l'hiver.

Dans l'épreuve dames, aucune Suissesse n'est allée plus loin que les quarts de finale. Il s'en est toutefois fallu de très peu pour Laurien van der Graaff, qui a manqué les demi-finales pour deux centièmes. Une déception pour la Davosienne, spécialiste du sprint en skating et qui avait brillé lors des qualifications matinales (6e temps).

Les deux autres Suissesses qualifiées, Nadine Fähndrich et Heidi Widmer, ont échoué plus nettement en quart de finale.

La victoire est revenue à Stina Nilsson. La Suédoise a remporté sa première victoire individuelle en Coupe du monde en devançant trois Norvégiennes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS