Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les deux derniers clubs suisses en lice en Ligue des champions se sont inclinés. Davos a perdu 1-2 face à IFK Helsinki tandis que les Zurich Lions ont perdu 2-3 face au Sparta Prague en 16es aller.

Davos devra retrouver ses vertus offensives s'il entend prolonger son parcours européen. Les Grisons se sont inclinés 2-1 chez l'IFK Helsinki de l'ex-entraîneur de Berne, Antti Törmanen. Une victoire contre les Finlandais est donc obligatoire au match retour le 6 octobre à la Vaillant Arena. Si les Davosiens s'imposent avec un but d'écart, il y aura une prolongation. Si l'écart est de deux buts, les hommes de Del Curto seront qualifiés.

Si certains n'accordent qu'une importance toute relative à une compétition encore jeune, Helsinki et Davos n'ont pas chaussé les patins pour beurre. Les réserves de testostérone remplies à ras bord, les deux formations se sont totalement livrées et souvent accrochées.

A ce jeu de costauds, les Davosiens, la confiance en berne après un début de championnat décevant (9e avec seulement deux victoires en cinq rencontres), ont manqué de précision et de conviction. Notamment au cours d'un deuxième tiers qu'ils ont dominé sans pour autant réussir à tromper la vigilance de l'excellent Ville Husso (38 parades). L'absence de Marcus Paulsson (dos) a pesé lourd dans le rendement offensif grison.

Il a fallu un 28e tir en conclusion d'une percée de Marc Wieser à la 45e pour que les hommes d'Arno Del Curto lèvent enfin les bras. Une égalisation - Joonas Rask avait inscrit le 1-0 à la 10e en supériorité numérique - qui a récompensé les remarquables efforts d'un HCD volontaire.

Mais une égalisation qui a également piqué Helsinki dans son orgueil. Le champion de Suisse a payé très cher ses rares indisciplines puisque c'est également à 5 contre 4 que Rask a redonné l'avantage à l'IFK à la 47e. Deux pénalités, deux buts: la réussite finlandaise en power-play a été insolente.

Reste qu'en dépit de cette défaite, Davos a donné des signes de vie (et d'envie) encourageants. Kloten (samedi) et Berne (dimanche), les deux prochains adversaires d'Andres Ambühl et Cie, sont prévenus.

De leur côté, les Zurich Lions ont connu une entrée difficile dans la splendide O2 Arena de Prague, qui avait accueilli le dernier Championnat du monde. Après la mi-match, les Zurichois étaient menés 0-3. Jan Buchtele avait marqué deux fois, le Canadien Ryan Glenn une fois en supériorité numérique.

Les Lions ne se sont pas laissés décourager et sont repartis au combat. Fabrice Herzog a réduit le score en poussant énergiquement le puck au-delà de la ligne de but après que le portier de Sparta, Pöpperle l'ait laissé filer entre ses jambières. Austin Matthews en a profité pour inscrire son premier point en Ligue des champions. A 5 minutes du terme du temps réglementaire, le Canadien Kris Foucault, habituel mercenaire des GCK Lions, a donné quelques espoirs à ses couleurs. Il a inscrit là son cinquième but en Ligue des champions.

Comme Davos, les Zurich Lions devront s'imposer le 6 octobre lors du match retour pour prétendre accéder aux huitièmes de finale.

ATS