Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Battu mercredi soir par Mannheim (2-1 ap), le Team Canada version NHL a remis les choses en place lors de son deuxième match en battant Davos sur le score sans appel de 5-0.
L'affiche était belle. Un classique de la Spengler. Davos face à l'équipe qui rassemble le plus de stars dans son contingent, le Team Canada. Une entrée en matière loin d'être évidente pour les locaux, surtout contre des Canadiens à la fierté blessée après leur défaite initiale devant Adler Mannheim. Alors quand les Grisons ont laissé les Nord-Américains en position de supériorité numérique, ces derniers n'ont pas manqué l'occasion d'ouvrir la marque (10e) sur un superbe lancer frappé de John Tavares. Puis quelques secondes plus tard, c'est Ryan Smyth qui s'est permis de transpercer la défense de Berra à la suite d'une erreur de l'arrière-garde grisonne. D'un tir puissant, celui que l'on surnomme Captain Canada a fait honneur à sa réputation de buteur.
Naturellement sonné par ces coups de boutoir, Davos a eu de la peine à émerger. Bien sûr, Patrick Kane, Joe Thornton, Petr Sykora et Loui Eriksson ont tenté de déstabiliser la formation à la feuille d'érable, mais sans véritablement mettre en danger Devan Dubnyk. Le portier des Edmonton Oilers a même attendu la 21e minute pour être testé par Sykora. Et comme bien souvent, c'est au cours d'une bonne phase de l'équipe menée au score que l'adversaire parvient à porter l'estocade. Comble de malchance, c'est durant une supériorité numérique que les hommes d'Arno del Curto ont encaissé le troisième but sur un contre magnifiquement imaginé par Josh Holden et conclu par Byron Ritchie (26e). Le Bernois récidivera sept minutes plus tard, à 5 contre 4 cette fois-ci.
Dans de telles conditions, le troisième tiers a donné lieu à de multiples offensives d'un côté comme de l'autre. Frustrés de ne pouvoir offrir une victoire à leurs supporters, les Grisons ont accumulé les punitions stupides et sans un Reto Berra à son affaire, l'addition aurait pu être plus salée encore. En face, Devan Dubnyk a superbement tenu la baraque, refusant plusieurs buts aux attaquants davosiens. Patrick Kane (45e) et Damien Brunner (53e) ont chacun trouvé un mur lorsqu'ils se sont présentés devant le gardien des Edmonton Oilers.
Cette défaite d'entrée contraint les Grisons à un succès dans le temps réglementaire contre Adler Mannheim, sous peine de voir les portes d'une possible finale se refermer brutalement après deux matches. Mais pour gagner, les Davosiens doivent impérativement marquer des buts.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS