Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour s'enivrer plus rapidement et plus intensément, certains jeunes Britanniques se mettent au défi de verser un alcool fort dans les yeux, voire plus rarement, d'imbiber un tampon hygiénique pour le placer dans l'anus. Ces pratiques, qui semblent marginales en Suisse, se révèlent dangereuses, avertit la Confédération.

"Même en Europe, il ne s'agit pas d'un phénomène de masse", signale Nicolas Rion, porte-parole de la Régie fédérale des alcools contacté lundi par l'ats. Il s'agit néanmoins de rester attentif à une éventuelle propagation de ces pratiques.

Après le "binge-drinking" (alcoolisation express), les adolescents des pays anglo-saxons repoussent leurs limites en se versant un alcool fort, genre vodka, directement dans un oeil, pratique nommée "eyeballing". La scène est filmée, puis postée sur des sites d'hébergement de vidéos.

Cette tendance est inquiétante, écrit la Régie fédérale des alcools dans l'édition d'avril de son magazine. La "cuite à l'oeil" brûle la rétine et peut conduire à diminuer l'acuité visuelle, voire rendre aveugle. En outre, il est faux de croire que l'alcool arrive ainsi plus rapidement dans le sang, car les quantités d'alcool absorbées sont relativement faibles.

Les "oxy shots" interdits

Autre variante, un tampon imbibé d'alcool fort introduit dans l'anus ou le vagin. Les médecins préviennent que cette pratique peut endommager les muqueuses et augmenter les risques d'infection.

Les consommateurs font fausse route s'ils croient que cette méthode permet de ne pas sentir la présence d'alcool dans l'haleine, écrit la Régie fédérale. Car l'alcool transporté par le sang finit par se retrouver dans les poumons et donc dans l'haleine.

L'an passé, les "oxy shots" pratiqués à Majorque ont été interdits par les autorités espagnoles. Dans ce cas, il s'agit de mélanger une boisson spiritueuse à de l'oxygène, puis à l'inhaler au moyen d'un petit tube en verre.

Les amateurs de ce genre de mélanges affirment que les "oxy shots" font effet très rapidement et qu'une seule prise est comparable à l'absorption de quatre verres de spiritueux. C'est dire les risques élevés pour la santé, le poumon en particulier.

ATS