Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Environ 75'000 tonnes de pneus sont amassés sur près de 10 hectares dans la décharge sauvage de Seseña, au sud de Madrid.

KEYSTONE/AP/DANIEL OCHOA DE OLZA

(sda-ats)

Un incendie ravageait vendredi matin une gigantesque décharge sauvage de pneus à une cinquantaine de kilomètres de Madrid. Selon la presse, c'est la plus grande du pays. Un épais nuage de fumée noire toxique s'en dégageait, selon des sources officielles.

Le gouvernement de la région de Castille-La Manche (centre) a déclenché un plan territorial d'urgence dans la province de Tolède suite à cet incident. Se situant à cheval entre la commune de Valdemoro et la ville nouvelle de Seseña, la décharge était dénoncée par les écologistes depuis des années.

L'incendie "a produit un nuage toxique qui pourrait toucher une partie de la population de Seseña", qui compte 20'000 habitants, avertit le gouvernement dans un communiqué. Il a aussi mis un numéro d'urgence à disposition de la population. Les pompiers de Madrid et de Tolède ont été mobilisés, ainsi que des hélicoptères.

"Environ un cinquième (de la décharge) est touché, des milliers de tonnes (de pneus) y sont entassés", explique Luis Villarroel. Le responsable des pompiers de Madrid s'exprimait dans une vidéo, postée sur le compte Twitter des pompiers. Il recommande aux riverains de fermer portes et fenêtres et de s'exposer le moins possible à la fumée.

Dix hectares de pneus

L'alerte a été donnée à 01h20 du matin, a précisé un porte-parole des services d'urgence. "Il n'y a pas de personnes touchées" par l'incendie, a-t-il précisé.

La décharge est apparue dans les années 1990 et n'a cessé de s'étendre depuis. Elle a été déclarée illégale en 2003, mais aucune solution n'a été trouvée à ce jour pour se débarrasser des pneus. Ces derniers occupent près de dix hectares, soit l'équivalent de 14 terrains de football.

ATS