Navigation

De la Jungfrau à l'avion en basejumping

Un des deux Français prenant pied dans le Pilatus Porter au-dessus du Lauterbrunnental (BE). Keystone/Thibault Gachet sda-ats
Ce contenu a été publié le 28 novembre 2017 - 19:17
(Keystone-ATS)

Deux basejumpers français se sont élancés mardi du sommet de la Jungfrau (4158) dans l'Oberland bernois. Leur objectif: "atterrir" dans un Pilatus Porter qui volait en contrebas. Il leur a fallu deux essais pour réaliser cet exploit.

Lors du premier saut, les sportifs ont manqué l'entrée du petit avion, comme le montre une vidéo de Redbull diffusée sur Youtube. Le producteur de boissons sponsorise depuis plusieurs années des sportifs de l'extrême.

Frédéric Fugen et Vincent Reffet ont dû trouver un lieu qui leur permettait la chute la plus longue possible, afin d'atterrir en toute sécurité en cas de tentative infructueuse. Du sommet de la Jungfrau, un saut de 3200 mètres était possible, ou 2 minutes 45 pour leur acrobatie.

Lors du deuxième saut, les deux Français se sont enfilés l'un après l'autre par la porte ouverte de l'avion. Les conditions étaient parfaites et tout était parfaitement préparé, a dit Vincent Reffet, cité dans le communiqué. "Mais c'était quand même un défi extrêmement difficile."

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.