Plus de 40% des teintures pour cheveux importées en Suisse ne respectent pas les normes légales. Tel est du moins le résultat d'analyses réalisées sur la base de 51 produits par le Laboratoire cantonal de Bâle-Ville.

En collaboration avec l'Administration férédale des douanes ainsi que les cantons d'Argovie, de Berne et de Zurich, le laboratoire bâlois a analysé 19 colorations permanentes, 18 teintures, 12 colorations à base de henné et deux produits oxydants. La plupart des produits contrôlés venaient de Grande-Bretagne, de France, d'Italie et d'Inde. Sur ces 51 échantillons, 21 unités (soit 41%) posaient problème, indique jeudi le laboratoire.

Treize produits retirés du marché

Plusieurs teintures produites par deux fabricants britanniques contenaient des colorants interdits ou inconnus. Le laboratoire a fait retirer quatre d'entre elles du marché suisse.

Il a même fait retirer neuf produits à base de henné. Les analyses ont en effet révélé des déclarations manquantes et un dépassement de valeurs limite dans les colorants de plusieurs articles de ce type. Dans des produits turcs et indiens, un colorant interdit a été constaté. Six produits ne contenaient en outre aucune substance de couplage, rendant ainsi nuisibles pour la santé leurs différents colorants.

Certains fabricants ne respectent pas suffisamment l'évolution de la législation, observe le laboratoire. D'autres ne remplissent pas les garanties de la qualité. Les dangers pour la santé causés par les produits ne remplissant pas les exigences légales ne sont "pas négligeables", écrit le laboratoire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.