Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Un assuré sur huit en Suisse a choisi le modèle réseau de santé de sa caisse maladie. La hausse est de 34% par rapport à 2008. Mais pour l'instant, cette option est principalement disponible en Suisse alémanique et dans les centres urbains.
Les cantons de Vaud, Valais et du Tessin notamment, ne comptent aucun réseau de santé, selon une étude publiée dans le "Bulletin des médecins suisses". A Genève par contre, les médecins regroupés sont plus nombreux que la moyenne suisse et 17% des assurés ont choisi de les consulter.
Le succès est encore plus grand en Suisse alémanique. Dans le canton de Thurgovie, plus d'un assuré sur trois (35%) a rejoint un réseau de santé, soit la plus haute proportion de Suisse. Ils sont un sur quatre à Saint-Gall et 14% à Zurich.
C'est dans ce dernier canton que la plus forte progression d'assurés séduits par les primes réduites du modèle des réseaux a été enregistrée avec 52%. Berne arrive en deuxième position avec une hausse de 35%.
Les responsables des réseaux de santé se disent convaincus que la tendance va se poursuivre. Plus de la moitié d'entre eux s'attendent à une hausse de 10% annuellement. Des réseaux sont en projet dans certaines des régions qui n'en comptent pas encore.
A l'heure actuelle, l'étude dénombre un total de 86 réseaux de santé en Suisse. Dénommés aussi HMO, ceux-ci regroupent plus de la moitié des médecins de premier recours (généralistes, internistes, pédiatres) ainsi que plus de 400 spécialistes. Septante-trois des réseaux reconnaissent la responsabilité commune des patients et des médecins de respecter un cadre financier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS