Toute l'actu en bref

Au niveau européen, le taux de donneurs d'organes en Suisse est dans le dernier tiers (Archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Le nombre de donneurs d'organes est resté nettement en dessous des espérances en 2016. Conséquence: de plus en plus de patients sont sur la liste d'attente, a annoncé mardi la Fondation Swisstransplant.

L'an dernier, la Suisse n'a enregistré que 111 donneurs en état de mort cérébrale ou décédés après un arrêt cardio-circulaire. Ce chiffre, nettement inférieur aux attentes, correspond à 13,3 donneurs par million d'habitants. Avec 143 donneurs décédés (17,4 par million d'habitants), 2015 avait été la "meilleure" année pour le don d'organes en Suisse.

Le taux de donneurs reste faible en Suisse, souligne à nouveau Swisstransplant: il se situe dans le dernier tiers du classement européen. Le nombre de patients en attente a grimpé à 1480, soit 7% de plus que l'année précédente.

Objectif difficile à atteindre

Même si, à long terme, le nombre de donneurs augmente lentement, l'objectif du plan d'action "Plus d'organes pour des transplantations" semble difficile à atteindre. Celui-ci veut arriver à 20 donneurs par million d'habitants d'ici 2018.

Cette année, la Journée nationale du don d'organes du 9 septembre aura lieu pour la première fois en même temps que la Journée européenne et la Journée mondiale, écrit Swisstransplant. La Suisse accueillera ces trois événements avec des concerts et des stands d'information sur la Place fédérale à Berne.

ATS

 Toute l'actu en bref