Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Toujours plus de seniors continuent de travailler au-delà de l'âge légal de la retraite. Inversement, l'essor des retraites anticipées s'est affaiblie. Selon une étude, le choix de jouer les prolongations dépend davantage de la santé et des conditions de travail que du portemonnaie.

Un bon tiers des Suisses continue de travailler au-delà de 65 ans, respectivement 64, indique l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS). Ce n'est pas la perspective d'une rente plus élevée qui les motive avant tout. L'aspect financier joue un rôle un peu moins important que la santé et les conditions de travail.

Pour dépasser la limite, il faut être en bonne forme et avoir un travail ménageant la santé. Les seniors attendent également de la souplesse notamment en ce qui concerne les horaires, une bonne ambiance de travail, une activité intéressante et de la reconnaissance de la part de l'employeur.

Rôle des patrons

Néanmoins, la majorité des employeurs ne jugent utile et nécessaire d'employer des collaborateurs âgés que pour certaines fonctions. Ils voient un intérêt à tirer parti plus longtemps de leurs compétences et de leur expérience et comptent sur eux pour assurer le transfert de savoir-faire aux plus jeunes.

Ces patrons ne pratiquent pas de façon systématique une politique du personnel favorisant l'emploi des seniors, constatent les auteurs de l'étude. Une réglementation légale plus souple contribuerait aussi à améliorer les conditions générales pour les travailleurs âgés.

A la pointe

La tendance à l'augmentation du nombre de retraites anticipées s'est affaiblie depuis 2008. Il est apparu que l'âge moyen du départ à la retraite des femmes a augmenté au cours des quinze dernières années, tandis que celui des hommes a d'abord baissé légèrement, pour remonter ensuite.

Entre 2008 et 2011, l'âge moyen de départ à la retraite était de 64,1 ans pour les hommes et de 62,6 pour les femmes. En comparaison internationale, la Suisse occupe une position de pointe, en compagnie de la Norvège et de la Suède.

D'après l'étude, la majorité des seniors et des employeurs verrait d'un oeil favorable un assouplissement accru de l'âge de la retraite ainsi qu'un âge de la retraite identique pour les hommes et les femmes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS