Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Delphine Batho veut faire de Génération Ecologie l'acteur d'"une révolution non violente, celui de l'écologie intégrale" (archives).

KEYSTONE/EPA/HORACIO VILLALOBOS

(sda-ats)

L'ancienne ministre socialiste de l'Ecologie Delphine Batho annonce mercredi quitter le PS. Elle prendra en septembre la tête du mouvement Génération Ecologie.

Dans un entretien au Monde, elle marque sa volonté de faire de ce petit parti l'acteur d'"une révolution non violente, celui de l'écologie intégrale". "Avec tout le respect que j’ai pour les militants EELV (Europe Ecologie-Les Verts-NDLR) et l’action de ses élus dans les territoires, ce parti n’a pas échappé aux travers des vieux appareils. Il ne détermine pas ses décisions politiques en fonction de cette cause", estime-t-elle.

L'actuelle la députée des Deux-Sèvres, 45 ans, qui siégera désormais parmi les non-inscrits à l'Assemblée nationale, explique avoir proposé sans succès au PS un tournant "écologiste et féministe".

"Un autre chemin, conservateur, a été choisi. Mais je ne suis pas dans une obsession revancharde", ajoute-t-elle. Mme Batho sera portée à la présidence de Génération Ecologie lors de sa prochaine convention, à Nantes, les 8 et 9 septembre. Elle remplacera Yves Pietrasanta qui a souhaité mettre fin au mandat qu'il exerçait depuis 2011.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS