Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Selon la Tribune de Genève, une mise en faillite sans poursuite préalable va être déposée contre Servette. La requête émane de la société GIB Sportswear, qui fournit les maillots du club.
GIB Sportswear a chargé Me Christophe Gal de se rendre au Tribunal mercredi encore. L'avocat précise que "GIB a tout essayé pour trouver une solution afin d'éviter d'en arriver à cette extrémité." Il ajoute que GIB est également sous pression.
D'autre part, 20 minutes et RTS La Première ont annoncé que Servette était désormais à vendre. Le président Majid Pishyar serait à la recherche d'investisseurs, voire de repreneurs.
La situation du club, qui ne verse plus les salaires de ses employés et qui accuse de nombreuses factures impayées, semble très critique. Selon 20 minutes, le club genevois aurait pour plus de 1,7 million de francs de dettes à l'office des poursuites. Un dépôt de bilan ne serait dès lors pas exclu dans un avenir proche sans une arrivée d'argent frais.
Autre souci, l'obtention de la licence de jeu pour la saison prochaine. Servette doit fournir des garanties à la Swiss Football League d'ici le 12 mars. Dans les circonstances actuelles, cela semble a priori très difficile.
Par ailleurs, Cédric Tonoli a démissionné de son poste d'administrateur du Servette FC. Désormais, il n'y a plus qu'un seul membre dans le conseil d'administration, soit le président Majid Pishyar. Tonoli reste toutefois dans le club au niveau de la direction. Il a indiqué au Matin avoir quitté son poste pour raisons personnelles, en raison d'un rythme de travail qui n'était plus supportable.
L'ancien administrateur a aussi confirmé ne plus avoir de contacts avec le président Pishyar depuis un moment. Le patron du club devra bien finir par se manifester avant qu'il ne soit trop tard.

ATS