Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Demandes de Syriens et Irakiens examinées de plus près

Les examens approfondis du SEM se font parallèlement à la vérification par le Service de renseignement de la Confédération (image symbolique).

KEYSTONE/AP/GREGORIO BORGIA

(sda-ats)

Les demandes de visas humanitaires émanant de citoyens syriens ou irakiens seront à l'avenir examinées plus attentivement par le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM). Les raisons sont d'ordre sécuritaire.

Concernant l'accueil de personnes qui ont pu être blessées à la guerre, il a été démontré que "des vérifications approfondies sur place pourraient être indiquées pour des raisons de sécurité", indique dimanche le SEM dans un courriel à l'ats, sans pouvoir donner plus de détails. Il confirme une information publiée par la NZZ am Sonntag.

Pour cette raison, le SEM a examiné le processus d'octroi des visas humanitaires. Il a alors décidé de suspendre durant quelques semaines la délivrance de ces visas aux personnes originaires de Syrie, précise-t-il.

Les examens approfondis sont menés parallèlement à la vérification effectuée par le Service de renseignement de la Confédération, auquel sont soumises les demandes de visas humanitaires.

Seulement à Idomeni

En Europe, seules les demandes de visas humanitaires déposées à Idomeni, en Grèce, ont été examinées, souligne la porte-parole du SEM Céline Kohlprath.

Le visa humanitaire est délivré par les ambassades et permet aux réfugiés de gagner le pays d'accueil par des voies légales, et en particulier par avion. Ils peuvent ainsi échapper aux filières de passeurs.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.