Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - "Indignée" par les débordements violents dans les tribunes qui ont conduit à l'arrêt du derby entre GC et Zurich, la SFL promet des mesures "d'urgence" pour ramener l'ordre dans les stades.
Des mesures qui devront "entrer en vigueur dès la prochaine rencontre au Letzigrund" entre le FCZ et Bâle, le 23 octobre.
Mais la SFL ne donne aucune piste ni ne formule aucune proposition concernant ces mesures, qu'elle "examine, en accord avec toutes les parties concernées". La Ligue lance également un appel à témoin pour "identifier le plus rapidement possible les auteurs de ces actes criminels afin de les sanctionner de manière résolue".
La SFL précise que les rapports de l'arbitre Sascha Kever et de l'inspecteur de la sécurité seront transmis à ses autorités disciplinaires, lesquelles "ouvriront aussitôt une procédure" dont le but sera de statuer sur le résultat de la partie, interrompue à la 78e minute alors que GC menait 2-1, ainsi que sur d'éventuelles sanctions à l'encontre des deux clubs.
La Ligue est scandalisée par cette nouvelle instrumentalisation d'un match de football. "Ces personnes qui lancent des engins pyrotechniques, au mépris de la santé et du bien-être physique des spectateurs, n'ont rien à faire dans les stades suisses. Il est évident qu'elles ne s'intéressent pas au football. (...) Ces tristes événements sont un affront au football et aux nombreux vrais supporters présents dans les stades", conclut-elle dans son communiqué.

ATS