Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Cour suprême britannique a rejeté jeudi le dernier appel de Julian Assange, fondateur du site WikiLeaks, contre son extradition vers la Suède. Il est recherché dans ce pays pour violences sexuelles.

La même juridiction avait réfuté il y a deux semaines les arguments avancés par ses avocats pour contester la validité du mandat d'arrêt européen, mais les défenseurs d'Assange estimaient que certains juges ont pris leur décision en se fondant sur un point de droit qui n'a pas été débattu devant le tribunal, ce qui a empêché la défense de le contester.

Julian Assange a été arrêté en décembre 2010 en Grande-Bretagne, puis assigné à résidence. Il nie les allégations de ses deux accusatrices. Il lui reste désormais la possibilité de saisir la Cour européenne des droits de l'homme, qui aurait alors quatorze jours pour se prononcer sur son extradition.

WikiLeaks a diffusé fin 2010 des dizaines de milliers de notes diplomatiques du département américain d'Etat. Ses avocats redoutent que leur client, une fois extradé en Suède, ne soit transféré ensuite vers les Etats-Unis où il serait passible de la peine de mort pour divulgation de secrets d'Etat.

ATS