Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Dernier hommage rendu à Beat Richner au Grossmünster de Zurich

Le violoncelle de Beat Richner est resté muet dans le Grossmünster de Zurich. L'ordre cambodgien du mérite, remis au médecin, était exposé à côté de l'instrument.

KEYSTONE/PATRICK HUERLIMANN

(sda-ats)

Amis et compagnons de route ont rendu, mercredi à Zurich, un dernier hommage au pédiatre Beat Richner, décédé le 9 septembre. Violoncelliste et médecin engagé en faveur des enfants au Cambodge, il a porté haut la tradition humanitaire de la Suisse, ont-ils salué.

La cérémonie s'est déroulée dans l'après-midi à la cathédrale du Grossmünster en présence de centaines de personnes. Près de l'autel, le violoncelle de Beat Richner - "Beatocello" de son nom de scène - est resté muet. Durant 25 ans, le pédiatre y avait donné des concerts pour récolter des fonds en faveur des cinq hôpitaux pour enfants qu'il a ouverts au Cambodge.

Ce pays lui avait remis un ordre national du mérite, exposé lui aussi dans le Grossmünster aux côtés du violoncelle. Le consul cambodgien en Suisse Nay Chheng Hay a assisté à la cérémonie.

Le chef de la Direction du développement et de la coopération (DDC) de la Confédération Manuel Sager a salué l'engagement de Beat Richner pour ce qui était l'oeuvre de sa vie, malgré les obstacles bureaucratiques. La DDC continuera à soutenir ses hôpitaux à hauteur de 4 millions de francs par an.

Beat Richner est "un modèle de ce que l'on peut réaliser lorsque l'on reste fidèle à ses idées", a déclaré le satiriste alémanique Franz Holer. Les cendres du médecin seront déposées dans une pagode érigée devant l'un de ses hôpitaux. Le roi du Cambodge Norodom Sihamoni assistera à la cérémonie funéraire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.