Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des élus de Floride, tous démocrates, ont tenté de vivre durant une semaine avec le salaire minimum en vigueur dans cet Etat du sud-est des Etats-Unis. L'expérience a été "difficile", ont avoué mardi les 18 participants.

Leur défi visait à promouvoir une campagne demandant l'augmentation du salaire horaire minimum en Floride. "Je mesure mieux ce à quoi sont confrontées les familles vivant avec ces seuls revenus", a déclaré Victor Torres, membre de la chambre des représentants de l'Etat.

Treize autres membres de la chambre et quatre sénateurs, tous démocrates, ont également participé à cette initiative organisée la semaine passée par le syndicat des employés SEIU, qui demande une augmentation du salaire minimum à 15 dollars de l'heure.

17 dollars par jour

"Cela m'a vraiment ouvert les yeux et je suis encore plus déterminé à faire d'un salaire minimum à 15 dollars de l'heure une réalité pour les familles qui travaillent dur en Floride", a ajouté M. Torres, à l'origine d'un mouvement au congrès local pour augmenter la rémunération minimale.

Les élus devaient vivre avec 17 dollars par jour, soit l'équivalent de ce qui reste à une personne travaillant pour le salaire horaire minimum actuellement fixé à 8,05 dollars, une fois les frais de logement, de voiture et de garde d'enfants retranchés, selon les estimations du SEIU.

La proposition de loi n'a cependant que peu de chances d'aboutir, le Congrès de l'Etat étant dominé par les républicains. Aucun Etat américain n'a encore remonté le salaire minimum à 15 dollars par heure, mais plusieurs villes, comme Seattle ou San Francisco, l'ont déjà adopté.

Au niveau fédéral, le salaire minimum s'établit à 7,25 dollars depuis 2009. Le président Barack Obama a proposé de l'augmenter à 12 dollars, ce à quoi s'oppose le Congrès, majoritairement républicain.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS