Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les députés vaudois Alexandre Rydlo (PS) et José Durussel (UDC) veulent mettre le holà aux dérapages des hooligans. Ils l'ont fait savoir au Conseil d'Etat (photo symbolique).

KEYSTONE/TI-PRESS/CARLO REGUZZI

(sda-ats)

Marre des hooligans qui endommagent les infrastructures publiques et gênent la population: deux textes déposés mardi au Grand conseil vaudois demandent au Conseil d'Etat quelles mesures il compte prendre pour empêcher ces troubles.

Fin avril, des supporters de Grasshopper ont voulu en découdre en gare de Lausanne et dans un train spécial à la hauteur de Chavornay (VD) avec des agents de la police des transports et des conducteurs de train. Jets de cannettes, de bouteilles et même de sièges de train, les hooligans ont endommagé le matériel et le personnel a dû s'enfuir pour éviter leur violence.

Mi-mai, la police a interpellé treize supporters violents lors du match de football entre Lausanne et Thoune dans la capitale vaudoise. Pas moins d'une septantaine de gendarmes et de policiers ont été mobilisés pour la sécurité de l'événement.

Comportement inadmissible

Pour le socialiste Alexandre Rydlo, ce genre d'événements est "inadmissible". "Ces personnes doivent être neutralisées", a-t-il argué mardi devant le plénum lors du dépôt de son interpellation. Même son de cloche de l'autre côté de l'échiquier politique au travers d'un postulat de l'UDC José Durussel qui estime que la situation à Chavornay était "digne d'une scène de guerre".

Dans son interpellation, le socialiste interroge l'exécutif sur les mesures prises par les cantons dans le cadre du Concordat contre la violence lors de manifestations sportives et leur efficacité. Il souhaite notamment savoir quel bilan le gouvernement tire de ce concordat et de sa collaboration avec les CFF.

Il attend également du Conseil d'Etat qu'il l'informe sur les mesures prises avec les manifestations sportives et les communes concernées pour empêcher de telles violences, des statistiques sur le nombre d'interdictions de périmètre ou encore les conséquences financières des interventions policières.

Rôle des clubs

La démarche de José Durussel va dans le même sens. Il veut par exemple savoir où en sont les discussions avec les clubs s'agissant des déplacements et de l'encadrement et veut que soit étudiée la possibilité que les clubs "se responsabilisent totalement envers leurs fans lors des déprédations".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS