Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Les sénateurs de la commission des Affaires étrangères du Sénat américain ont approuvé mardi une résolution condamnant fermement le projet de loi ougandais contre les homosexuels. Ce projet prévoit dans certains cas la peine de mort.
Les membres de la commission ont approuvé à l'unanimité la résolution qui "appelle les membres du parlement en Ouganda à rejeter le 'projet de loi anti-homosexualité'", et encourage les "gouvernements de tous les pays à rejeter et abroger" les textes législatifs similaires.
La résolution américaine, déposée par le sénateur démocrate Russ Feingold, appelle aussi la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, à "surveiller de près les violations des droits de l'homme commises en raison de l'orientation sexuelle" et à encourager "l'abrogation ou la réforme" de lois ou réglementations qui "permettent de tels abus".
Une résolution similaire a été déposée à la Chambre des représentants américaine.
L'homosexualité est déjà considérée comme un comportement criminel en Ouganda, passible de la prison à perpétuité.
Le texte déposé en octobre 2009 par un parlementaire ougandais se propose de durcir encore ces dispositions, et prévoit notamment la peine de mort pour le viol d'un mineur par une personne de même sexe ou par un malade du sida.
Le texte propose également de punir toute discussion publique sur l'homosexualité, et rendrait passible de poursuites les parents, professeurs, médecins d'homosexuels, ou encore un propriétaire qui leur louerait un logement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS