Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les femmes âgées sont les plus touchées dans leur santé par les effets du changement climatique. Ici lors d'une manifestation à Genève en marge de la COP 21 à Paris (Archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Une action en justice contre le Conseil fédéral est en préparation. Créée mardi à Berne, l'association des Aînées pour la protection du climat reproche au gouvernement de ne pas respecter la Constitution.

D'après cette nouvelle association, les actuels objectifs climatiques de la Suisse ne remplissent de loin pas les exigences minimales pour éviter les conséquences catastrophiques du réchauffement. Les autorités et les décideurs responsables contreviennent ainsi aux droits fondamentaux garantis par la Constitution fédérale et la Convention européenne des droits humains.

L'association est constituée d'aînées parce que ce sont les femmes âgées qui souffrent le plus des conséquences de la canicule dues au réchauffement climatique. Durant l'été caniculaire 2003, la mortalité des femmes âgées a ainsi augmenté de façon spectaculaire, illustre l'association dans un communiqué.

Les quelque 35 personnes présentes mardi à Berne lors de la fondation de l'association, forte de quelque 150 membres, veulent faire valoir les droits fondamentaux à la vie et à la santé pour elles et les générations futures. Parmi elles on trouve notamment l'ex-conseillère nationale Anne Mahrer (Verts/GE), coprésidente, ou Christiane Brunner, ancienne présidente du Parti socialiste suisse.

La procédure que la nouvelle association se prépare à lancer, vraisemblablement devant le Tribunal administratif fédéral, ne sera pas une première. Différentes actions en justice sont en cours ailleurs dans le monde pour obtenir une plus forte réduction des émissions de gaz à effet de serre, relève l'association.

Première aux Pays-Bas

Aux Pays-Bas, un tribunal a enjoint en 2015 l'Etat à protéger plus efficacement le climat en réduisant de 25% les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020. Les organisations environnementales avaient alors applaudi cette première historique, espérant qu'elle fasse jurisprudence au plan mondial. L'Etat néerlandais a entretemps fait appel, tout en commençant à appliquer la décision.

Les Verts suisses avaient aussitôt rebondi l'an dernier en menaçant d'engager eux aussi une action en justice si la Suisse ne relevait pas ses ambitions de réduction des gaz à effet de serre de 20% à 40% d'ici 2020. En novembre dernier, les Verts avaient conclu de leur analyse que "des individus particulièrement touchés dans leur santé en raison des changements climatiques seraient de bonnes personnes pour se lancer dans une telle procédure".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS