Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Six jeunes placés dans le Foyer d'éducation de Prêles, dans le Jura bernois, ont pris la fuite mardi après avoir maîtrisé deux éducateurs. Deux des six fugitifs ont été rapidement rattrapés et arrêtés par la police cantonale bernoise.

L'évasion a eu lieu mardi peu après 19h00, a indiqué mercredi le canton de Berne, revenant sur une information du site en ligne du Matin. Le Foyer de Prêles est le plus grand centre d'éducation pour jeunes hommes délinquants en Suisse. Cette institution a pour but la réinsertion sociale de ces adolescents condamnés par la justice.

Ce n'est pas la première fois que de tels événements se déroulent au foyer de Prêles. Début 2012, trois jeunes s'étaient déjà évadés de l'établissement situé au-dessus de La Neuveville (BE), après avoir agressé plusieurs employés.

Cette année 2012 fut difficile pour le foyer. En juin, un employé était agressé et blessé à la tête par un pensionnaire. Deux mois plus tard, un adolescent de 17 ans s'y donnait la mort.

Le Foyer de Prêles offre 70 places mais est souvent à moitié vide. L'institut a été assaini et élargi dans les années 2010-2012 pour 37 millions de francs.

Tensions internes

Des tensions entre le personnel et la direction de l'établissement ont provoqué le départ de la directrice. Cette dernière assistera toutefois encore dans son travail son successeur par interim. L'actuel responsable des Etablissements de St-Jean, Manfred Stuber, a repris les rênes de l'institut pour délinquants dès le 18 juillet pour 12 mois au maximum.

L'ambiance serait rude et les décisions prises arbitraires. Le canton de Berne a ordonné une évaluation externe qui doit éclaircir ces problèmes.

ATS