Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les services mexicains de protection de l'environnement ont rappelé que les baleines-pilotes "ont une forte cohésion sociale". Elles "n'abandonnent pas les autres baleines qui sont en danger, même si cela signifie la mort".

KEYSTONE/AP SEMAR

(sda-ats)

Vingt-sept baleines se sont échouées sur une plage du nord du Mexique, et seules trois ont survécu, ont indiqué dimanche les services mexicains de protection de l'environnement (Profepa). Ceux-ci ont lutté pendant 15 heures pour tenter de sauver les cétacés.

De samedi après-midi à dimanche matin, le personnel de la Profepa ainsi que des militaires et des pêcheurs ont essayé de les ramener dans les eaux profondes. Mais la marée est restée trop basse à l'aube et les baleines ont continué à revenir vers le rivage.

"Seuls deux baleines-pilotes adultes et un petit ont pu être sauvés", a détaillé la Profepa dans un communiqué. Ces cétacés dont le melon frontal est fortement développé appartiennent à la famille des globicéphales tropicaux. Les globicephala macrorhynchus, de leur petit nom scientifique, sont une espèce protégée au Mexique.

Les baleines se sont échouées sur le rivage d'une plage de San Felipe dans la municipalité de Ensenada, située dans l'Etat mexicain de Basse-Californie.

Sociables

Les autorités étudient les raisons de cet accident. Toutefois elles "estiment que les baleines étaient désorientées, car aucun des spécimens ne présente des dommages ou blessures visibles ni des marques de filets, d'instruments de pêche ou d'activités anthropiques qui auraient pu occasionner ou influencer cet événement".

La Profepa a rappelé que les baleines-pilotes "ont une forte cohésion sociale". Elles "n'abandonnent pas les autres baleines qui sont en danger, même si cela signifie la mort".

ATS