Des bolets à 2440 mètres d'altitude: les étudiants en biologie de l'EPFZ qui participaient à une semaine sur le terrain dans les Grisons n'en ont pas cru leurs yeux. Il s'agit d'un record dans les Alpes.

Et c'est une double première, puisque le champignon Boletus edulis vit en symbiose avec le saule herbacé (Salix herbacea), un arbre nain adapté aux régions de montagne. Cela n'avait jamais été observé auparavant, comme le rapportent Artemis Treindl et Adrian Leuchtmann dans la revue Alpine Botany.

La découverte fortuite a été faite en septembre 2016 au-dessus de Scuol, en Basse-Engadine, sur le domaine skiable de Motta Naluns, a indiqué mardi l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) dans un communiqué.

Jusqu'ici, des bolets avaient été trouvés à 2200 mètres d'altitude, au Tessin et en Autriche notamment. Le record du monde est toutefois de 3500 mètres dans les montagnes Rocheuses.

Les scientifiques ignorent si la présence de ces bolets est due à des spores apportées par le vent ou s'il s'agit d'une relique de l'époque où la frontière des arbres était plus élevée. Il se peut aussi que le réchauffement climatique soit en cause, note l'EPFZ.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.