Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après être entrés dans l'espace aérien de Séoul, deux bombardiers américains, accompagnés de chasseurs sud-coréens ont conduit des exercices de tir air-sol dans les eaux de la mer du Japon (archives).

KEYSTONE/EPA US AIR FORCE/CHRISTOPHER QUAIL / US AIR FORCE HANDOUT

(sda-ats)

Des bombardiers supersoniques B-1B américains ont survolé mardi soir la péninsule coréenne, a annoncé l'armée de Séoul. Les deux appareils étaient accompagnés de chasseurs sud-coréens F-15K.

Accompagnés de deux chasseurs F-15k sud-coréens, deux bombardiers B-1B ont quitté leur base sur l'île de Guam, dans l'océan Pacifique, pour conduire ces exercices, a dit l'armée sud-coréenne dans un communiqué publié mercredi. Après être entrés dans l'espace aérien sud-coréen, ils ont effectué des exercices de tir en mer du Japon, ajoute-t-elle.

Dans un message distinct, l'armée américaine précise que des chasseurs japonais ont participé à l'opération nocturne. "C'est la démonstration de notre capacité à conduire des opérations semblables avec tous nos alliés, n'importe quand, n'importe où", dit un communiqué.

Dans une autre manifestation de la présence militaire américaine dans la région, le porte-avions américain "Ronald Reagan" effectue depuis samedi dernier des manoeuvres en compagnie d'un destroyer japonais autour de l'île d'Okinawa, au sud-ouest de la péninsule coréenne, rapporte l'armée nipponne.

Appel à la retenue

Donald Trump et les principaux responsables du Pentagone se sont réunis mardi pour évoquer les réponses à apporter à une éventuelle agression nord-coréenne et réfléchir à des mesures préventives qui pourraient être menées contre Pyongyang, afin de l'amener à renoncer à ses ambitions nucléaires et balistiques.

Séoul soupçonnait Pyongyang de préparer une nouvelle provocation pour l'anniversaire de la fondation du Parti communiste nord-coréen, le 10 octobre. Désormais, ce pourrait être pour l'ouverture du congrès annuel du PC chinois, le 18.

La Chine, traditionnel allié et principal partenaire commercial de la Corée du Nord, a une nouvelle fois invité mercredi toutes les parties à la retenue, après l'annonce du survol effectué par les bombardiers américains.

Cet appel a été lancé par la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, lors de son point de presse quotidien.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS