Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Des caisses maladie vont innover dès l'an prochain. Au lieu de passer par une succursale de santésuisse (tarifsuisse) qui achète toutes les prestations hospitalières de manière centralisée, les groupes Helsana et Sanitas négocieront en commun des conditions plus intéressantes.
Ces assureurs comptent sur leur importance - 2,1 millions d'assurés, soit plus d'un quart du marché - pour obtenir les prestations hospitalières stationnaires dans l'assurance de base à meilleur marché, indiquent-ils lundi dans un communiqué commun. Les négociations doivent commencer en 2011 afin que les nouveaux contrats entrent en vigueur l'année suivante.
2012 coïncide en effet à l'introduction d'un nouveau mode de financement des hôpitaux en fonction des forfaits par cas fondés sur les prestations médicales fournies et non plus d'abord sur la durée d'alitement des patients. Les hôpitaux disposeront alors aussi d'une plus grande liberté pour se positionner sur le marché.
Helsana et Sanitas ont signé à cet effet un accord de coopération. Les deux groupes ne veulent pas seulement faire jouer la concurrence sur les primes, mais également en matière de prix ou de qualité dans le domaine des prestations, domaines où elle était jusqu'alors inexistante.
Aujourd'hui les conditions sont les mêmes pour tous les assureurs, quelles que soient leur taille et leur position sur le marché. Les clients sont affiliés à des assureurs différents, mais bénéficient de prestations identiques, rappellent les deux groupes.
EconomiesLes économies réalisées par des prestations meilleur marché devraient se répercuter sur les primes, assure Isabelle Vautravers, porte-parole de Sanitas. Cette dernière ne souhaite toutefois articuler aucun chiffre ni ordre de grandeur des économies possibles.
Mais vu les montants en jeu - le volume de prestations combiné avoisine les 2 milliards de francs -, les économies, y compris sur les frais d'exploitation, ne seront pas négligeables, selon elle.
La négociation bilatérale des prix n'est nouvelle ni pour les assureurs concernés, ni pour les hôpitaux ou les cantons. Tous ont pris l'habitude de dialoguer concernant l'assurance accident et l'assurance maladie complémentaire, précisent Helsana et Sanitas dans leur communiqué commun.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS