Navigation

Des carences et un cas de maltraitance dans un home fribourgeois

Ce contenu a été publié le 17 avril 2014 - 19:57
(Keystone-ATS)

Des carences dans la prise en charge des résidents ont été constatées au Home médicalisé de la Sarine (HMS) à Villars-sur-Glâne (FR). L'établissement, qui a aussi connu un cas de maltraitance physique, a pris des mesures.

Carl-Alex Ridoré, préfet de la Sarine et président du comité directeur du HMS, a confirmé jeudi ces informations parues dans le quotidien "La Liberté". "A notre connaissance, un seul cas avéré tombait sous le coup de la maltraitance" et il ne s'est produit qu'une fois, a-t-il précisé.

L'employé concerné a fait l'objet d'un licenciement immédiat. Il a fait opposition auprès du comité directeur, sans succès, puis auprès de l'autorité de recours, en l'occurrence le préfet de la Sarine, qui s'est récusé. Le dossier passera donc chez un autre préfet.

Depuis l'automne dernier, les dirigeants du home se sont inquiétés d'autres manquements dans la prise en charge de façon plus générale. Ils ont constaté des comportements inadéquats d'une partie du personnel, qui ne peuvent pas être qualifiés de maltraitance mais qui ont impliqué des mesures disciplinaires et plusieurs renvois.

L'établissement, qui compte 110 lits et plus de 170 collaborateurs, a décidé en février de fermer ses deux unités de psychogériatrie. Il compte d'abord améliorer la prise en charge classique avant de rouvrir éventuellement ce type d'unité, explique Carl-Alex Ridoré.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.