Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Du fipronil a été détecté dans des centaines de milliers d'oeufs. Cet insecticide est considéré comme "modérément toxique" pour l'homme, s'il est ingéré en grande quantité (archives).

KEYSTONE/DPA/JULIAN STRATENSCHULTE

(sda-ats)

Une substance toxique a été détectée dans des centaines de milliers d'oeufs vendus à la consommation par de nombreux élevages de volailles aux Pays-Bas. La Suisse n'est pour l'instant pas touchée, contrairement à l'Allemagne.

Depuis mercredi, "environ 180 élevages de volailles ont été bloqués à cause de la présence suspectée de fipronil", constatée lors de "prélèvements d'échantillons d'oeufs, d'excréments et de viande", a expliqué l'organisme néerlandais chargé de la sécurité alimentaire et sanitaire NVWA. Ces oeufs doivent être détruits.

Selon l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires, il n'y a pour l'instant aucun indice suggérant que des oeufs contaminés aient été distribués en Suisse, a dit à l'ats Eva van Beek, porte-parole.

Insecticide interdit

Le commerce a toutefois fait son chemin: en Allemagne, près d'un million d'oeufs contaminés ont dû être rappelés dans un point de distribution frontalier avec les Pays-Bas, selon la NWVA. De plus, l'insecticide a été utilisé dans au moins cinq exploitations, a indiqué le ministère de l'agriculture de Basse-Saxe.

L'insecticide est couramment utilisé dans les produits vétérinaires contre les puces, les acariens et les tiques. Mais il est interdit dans le traitement des animaux destinés à la chaîne alimentaire, tels que les poules.

ATS