Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des millions de pèlerins ont convergé vers Bagdad cette semaine, pour cette commémoration devenue ces dernières années un évènement gigantesque.

KEYSTONE/AP/KARIM KADIM

(sda-ats)

Des centaines de milliers de fidèles chiites se rassemblaient dimanche devant le mausolée de l'imam Moussa Kazem à Bagdad. Il s'agit de l'apogée d'une semaine de pèlerinage pour commémorer l'anniversaire de la mort de ce 7e des 12 imams vénérés par l'islam chiite.

Se frappant la tête et la poitrine, les foules serrées de pèlerins tentaient de toucher la réplique d'un cercueil transporté à travers les rues jusqu'au mausolée de l'imam Moussa Kazem dans le quartier de Kazimiya.

Plusieurs millions de pèlerins ont convergé vers Bagdad au cours de la semaine écoulée, pour cette commémoration devenue ces dernières années un évènement gigantesque qui met la capitale irakienne à l'arrêt pendant plusieurs jours.

Ce pèlerinage "est très important pour nous, c'est une preuve de respect pour la souffrance de l'imam et l'injustice qu'il a subie. C'est une réaffirmation de notre dévouement", explique Ahmad Jamal, un fonctionnaire de 28 ans.

Axes routiers bloqués

D'énormes mesures de sécurité ont été prises et étaient visibles dans la capitale de crainte d'attentats du groupe djihadiste sunnite Etat islamique (EI), qui considère la communauté chiite comme "hérétique". Celle-ci est une cible privilégiée de l'EI.

Pour minimiser les risques d'attentats à la voiture piégée et permettre à l'énorme foule de pèlerins de parvenir au mausolée, les principaux axes routiers ont été bloqués à la circulation pendant plusieurs jours.

Certains pèlerins sont arrivés à pied à Bagdad après avoir marché pendant des jours, surtout en provenance du sud de l'Irak.

Mort en 799, Moussa Kazem est une grande figure du chiisme, la branche de l'islam majoritaire en Irak. Selon les chiites, cet imam a été emprisonné à Bagdad et empoisonné dans sa prison par le calife abbasside Haroun al-Rachid.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS